BBird, la réalité virtuelle pour comprendre le handicap

Evelyne Klinger, Directrice de recherche Interactions Numériques Santé Handicap, a commencé ses travaux sur la réalité virtuelle et le handicap au courant des années 2000. Un sujet passionnant pour des patients, un vrai progrès.

 

Hélas, les industriels hésitaient à consacrer des sommes d’argent dans des projets qui n’étaient pas considérés comme bénéficiaires.

Fort heureusement, les technologies se sont fortement démocratisées puisque les objets connectés et la réalité virtuelle ont intégré notre quotidien. L’équipement du grand public en outils technologiques n’est plus un manque. Les résultats, par ailleurs, sont probants : les thérapies s’appuyant sur la VR, comme on l’appelle couramment, comme entraînement faisant travailler le cerveau ont fait leurs preuves.  

C’est le cas des ateliers de sensibilisation proposés par l’Agence BBird, qui, à l’aide la réalité virtuelle, propose une immersion dans la peau d’une personne en situation de handicap. On se retrouve dans la peau de quelqu’un atteint de diabète, de dyslexie ou de dyspraxie. On en ressort assez bouleversé, à tout le moins responsabilisé, et on prend conscience qu’il est bien difficile de faire attention à ce qu’on mange, d’avoir sur soi le regard de gens au courant que vous confondez des lettres. Une vraie solution pour avoir un regard clair sur le handicap.

 

Handicap formation accessibilité societe sensibilisation

Ajouter un commentaire